Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 11:28

La SFIO, lorsqu'elle disparut du paysage politique Français, était devenue un parti de notables et d'élus locaux, sans militants et sans idées. En 1962, elle avait perdu 80% de ses adhérents en 15 ans et obtenu moins de 13% des voix aux élections législatives. Sa politique se différenciait peu de celle de la droite et son principal dirigeant, Guy Mollet, avait une cote de popularité au plancher.

On dit que l'Histoire ne se répète pas. Certes, mais il y a des ressemblances frappantes!

En 1969, la SFIO s'est dissoute et fusionna avec divers organismes pour former la Parti Socialiste.

Qu'attendent les dirigeants actuels pour dissoudre le PS et provoquer un large débat démocratique avec les citoyens, du centre gauche jusqu'à la gauche de la gauche, sans tabous, pour créer un mouvement que ferait renaître l'Espoir?

C'est vrai que c'est difficile. Au PS, le plan de carrière a remplacé le militantisme. Le débat d'idées est inexistant à la base et on ne demande aux adhérents que de suivre un "chef de courant" dont le principal souci est de se positionner par rapport à ses rivaux.

Et bien, justement, c'est parce que c'est difficile qu'il faut le faire, et vite!

BL 31-05-2014

Partager cet article

Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

CHASSANIOL 18/12/2014 19:02

tristement bien vu ! la carrière ( ou plus communément et simplement l'égo ) a remplacé l'engagement ..par contre je ne suis pas certain qu'il faille changer l’appellation P.S qui "parle" mieux au delà des frontières que l'ancienne cocardière SFIO
Patrick c-a

Présentation

  • : Le blog de bernardlefebvre.over-blog.com
  • : venise et le reste
  • Contact

Recherche