Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 13:29

Série de cartes postales anciennes de Venise (début XXe siècle) - charmantes aquarelles à voir en cliquant sur le lien cartes-postales-venise cartes-postales-venise

 

Ces cartes ont été écrites par (Mme ou Mlle)  M. de Montbrial à Pierre de Saint-Albin. Comme l'écriture n'est pas toujours très lisible, vous trouverez le texte ci-dessous.

 

3 novembre 1901 : "Toujours le même silence faites-moi savoir si moi aussi je dois m'abstenir car je ne comprends rien à votre mutisme persistant".

 

10 novembre 1901 : "Votre dernière carte m'a bien amusée. Jj'aurais voulu être à cette messe. J'espère vous entendre aux vacances du Jour de l'An. Tachez d'avoir plus d'assurance. Tout le monde travaille chez vous à vous faire de jolies cartes. Les miennes n'auront plus aucune valeur. Aimez-vous ce genre-ci ? On en fait de toute espèce, mais ce n'est pas toujours ce qu'il vous faudrait".

 

13 novembre 1901 : "Très bien tournée et tout à fait charmante votre carte d'aujourd'hui. Personne ne nous empêchera de continuer notre correspondance à laquelle je tiens autant que vous. Il me manque quelque chose lorsque je ne reçois pas votre carte le matin. Bons souvenirs".

 

14 novembre 1901 : "Reçu ce matin vos deux cartes. Il fait ici aussi un temps atroce. Avez-vous reçu hier deux cartes de moi ? Je suis surprise que vous soyez resté un jour sans rien recevoir. Ecrivez toujours".

 

21 novembre 1901 : "Très gentille votre carte du 20 reçue ce matin. Je n'osais me risquer craignant vous faire des ennuis. J'attends tous les matins de vos nouvelles";

 

6 décembre 1901 : "C'est un plaisir pour moi de vous écrire. Qu'avez-vous donc ? Vous avez l'air triste dans cette dernière carte du 5 et ennuyé que je vous écrive. Ne croyez pas que cela m'ennuie. Vous vous trompez je vous assure. Ce que je voudrais savoir c'est si vous recevez régulièrement mes cartes, deux fois je ne vous en ai pas envoyé à part cela tous les jours comme d'habitude".

 

17 janvier 1902 : "J'espère qu'ici vous allez pouvoir me répondre et remplacer ainsi celles que j'ai attendues en vain".

 

3 octobre 1902 : "J'apprends votre retour et j'espère que je vais enfin apprendre l'événement mystérieux. Votre cousine".

 

P.S. - Si quelqu'un connaît la suite de l'histoire, merci de la raconter.

Partager cet article

Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com - dans Venise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de bernardlefebvre.over-blog.com
  • : venise et le reste
  • Contact

Recherche