Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 15:47

Lorsque l'on visite le château de Chavaniac-Lafayette (Haute-Loire), on passe nécessairement par le salon des philosophes. Dans cette pièce, sont affichées des citations relatives à l'Egalité entre les hommes et à l'Esclavage.

 

En voici quelques-unes, toujours d'actualité :

 

"Les progrès rapides qu'accomplit aujourd'hui la vraie science me font regretter d'être né si tôt.

On ne peut imaginer à quel point pourra être porté d'ici quelques mille ans le pouvoir de l'homme sur la matière. Si seulement la science morale pouvait être en aussi bonne voie de progrès, que l'homme cesse d'être un loup pour l'homme, et que l'être humain apprenne enfin la signification de ce qu'il appelle incorrectement aujourd'hui l'humanité".

Benjamin FRANKLIN.

 

"Mes amis, quoique je ne sois pas de la même couleur que vous, je vous ai toujours regardés comme mes frères.

La nature nous a formés pour avoir le même esprit, la même raison, les mêmes vertus que les blancs.

Je sais combien votre fidélité, votre probité, votre courage ont fait rougir vos maîtres".

Marquis de CONDORCET.

 

"Interrogez le plus vil manoeuvre couvert de haillons, nourri de pain noir, dormant sur la paille, dans une hutte entr'ouverte, demandez-lui s'il voulait être esclave, mieux nourri, mieux vêtu, mieux couché, non seulement il répondra en reculant d'horreur mais il en est à qui vous n'oseriez en faire la proposition.

Demandez ensuite à un esclave s'il désirerait être affranchi et vous verrez ce qu'il vous répondra.

Par cela seul, la question est décidée".

VOLTAIRE.

 

"Comme tous les hommes naissent égaux, il faut dire que l'esclavage est contre la nature".

"L'esclavage est aussi opposé au droit civil qu'au droit naturel. Quelle loi civile pourrait empêcher un esclave de fuir, lui qui n'est point dans la société et que, par conséquent, aucunes lois civiles ne concernent ?"

"De quelque sens qu'on envisage les choses, le droit d'esclavage est nul, non seulement parce qu'il est illégitime, mais parce qu'il est absurde et ne signifie rien. Ces mots esclavage et droit sont contradictoires ; ils s'excluent mutuellement".

MONTESQUIEU.

 

A suivre...

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de bernardlefebvre.over-blog.com
  • : venise et le reste
  • Contact

Recherche