Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 16:35

Benoît HAMON aurait l'intention de proposer un projet de loi tendant à interdire le crédit renouvelable.

 

J'entends déjà des applaudissements, mais je suis, pour le moins, dubitatif.

 

On ne réglera pas le problème du surendettement des ménages avec des Yaka. Certes, des crédits renouvelables figurent dans presque tous les dossiers, mais la première cause de l'accroissement du surendettement semble être surtout la baisse du pouvoir d'achat.

 

Ecrasés entre une stagnation, voire une baisse, des ressources et une hausse constante des dépenses contraintes (loyers, chauffage, déplacements, etc...), nombre de personnes, surtout des femmes seules avec enfants et des retraités, n'ont plus aucune capacité de remboursement des crédits.

 

Evidemment, les taux d'intérêt et le mode de distribution des crédits renouvelables sont scandaleux, mais plutôt que d'interdire ne vaut-il pas mieux réguler ?

 

Quelle serait la première conséquence de l'interdiction des crédits renouvelables : les banquiers, jamais à court d'imagination lorsqu'il s'agit de se remplir les poches, s'empresseraient d'inventer un nouveau produit ou alors, tout simplement, s'appuieraient sur les découverts en compte, avec tous les inconvénients que ces derniers entraînent.

Alors que faire ?

 

Tout d'abord, appliquer les lois existantes. La loi Lagarde, malgré quelques insuffisances, a le mérite d'avoir mis des barrières. Malheureusement, sur le terrain, elle est très mal respectée. Je vous renvoie à l'enquête qu'avait menée l'UFC-Que Choisir il y a peu (www.quechoisir.org).

 

Un récent rapport d'une commission sénatoriale "Crédit à la consommation et surendettement : une réforme ambitieuse à compléter" dresse un constat de l'application de la loi et trace quelques pistes pour améliorer les textes et réduire la nocivité des crédits renouvelables.

 

Voici quelques propositions de ce rapport :


- Permettre aux services de contrôle (Répression des Fraudes) de réaliser des  contrôles anonymes.

- Interdire le démarchage (courrier, internet, téléphone, magasins, etc) pour le crédit renouvelable.

- Interdire les cartes "confuses" en découplant les cartes de paiement (crédit renouvelable ou non) et les cartes de fidélité.

- Rendre obligatoire la présentation des 3 derniers relevés de compte pour la souscription d'un contrat de crédit.

- Renforcer la réglementation applicable à la profession d'intermédiaire de crédit.

- Limiter la durée de remboursement dans le cadre des regroupements de crédits (actuellement il n'y a pas de limite).

- Suivre l'évolution des utilisations des découverts bancaires.

 

Pour ma part et pour ne m'en tenir qu'au crédit renouvelable, je proposerais bien :

- de limiter la durée d'un crédit renouvelable à 1 an, son éventuelle prolongation étant soumise à la signature d'un nouveau contrat et à une nouvelle vérification de la solvabilité de l'emprunteur.

- de limiter l'encours de crédits renouvelables accordé par un même prêteur (et son groupe) à un emprunteur (personne seule ou ménage) à 1.000 €.

 

Un projet de loi interdisant purement et simplement le crédit renouvelable aurait peut-être des difficultés à  être validé par Bercy et à passer devant les assemblées sans que des amendements ne viennent l'édulcorer. Il ne faut pas sous-estimer la puissance du lobby bancaire, même sous un gouvernement de gauche.

 

L'application intégrale de la loi Lagarde et le toilettage de cette dernière auraient plus de chance de faire consensus et, pour ce qui est du surendetteent, l'efficacité ne serait pas moindre.

 

Le 15 août 2012.

 

Bernard LEFEBVRE 


 



Partager cet article

Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com - dans Surendettement
commenter cet article

commentaires

Le crédit pas cher 28/01/2015 18:52

Le crédit renouvelable a des caractéristiques qui lui sont propres et permet de profiter d'une souplesse inégalée par les autres formes de financement. L'exclure purement du système de financement des particuliers serait une erreur.

Ben Duprès 31/03/2014 10:38

Bonjour,
Personnellement, je pense, ce genre de prêt n’est pas une si mauvaise chose, si l’on dispose de revenus conséquents. J’ai déjà pris un crédit renouvelable sur http://www.sofinco.fr/credit-pret/credit-renouvelable.htm et je trouve que cela peut être beaucoup plus avantageux qu’un simple emprunt personnel. Cependant, Hamon n’a pas vraiment tort, car pour ceux qui optent pour ce genre de prêt, mais qui n’ont pas de revenus adéquats, cela peut facilement mener au surendettement.

credit a la consommation 09/03/2013 00:25

Des améliorations doivent être apportées à court terme pour une meilleure mise en œuvre de la loi et de ses textes d’application. Certaines dispositions doivent être précisées pour éviter des
interprétations différentes d’un établissement prêteur à l’autre créant des tensions entre les établissements et leurs clients. Ces difficultés doivent être traitées.

Présentation

  • : Le blog de bernardlefebvre.over-blog.com
  • : venise et le reste
  • Contact

Recherche