Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 13:42

PREAMBULE 

Pour suivre le périple dans les rues de Venise, je vous conseille de vos munir d’un bon plan … 

PREAMBULE Bis 

Matériel emporté pour le voyage : plans de Venise (IGN et Freytag§Berndt), guide cartoville de Gallimard, guide vert Michelin, guide National Géo. , La Venise de Hugo Pratt, de Joël Gregogna, Fables de Venise, de Hugo Pratt, les conseils de Venise1.com et les souvenirs des voyages précédents. 

Samedi 3 NOVEMBRE – 

Départ de Clermont à 6 heures. Bonnes conditions de route, mais conduite toujours aussi folklorique sur les autoroutes italiennes. 

Parking couvert, trouvé sans trop d’encombre, en face de la gare de Mestre. Le prix est de 14 € par jour le week-end et 10 € en semaine. 

Le train pour Venise Santa Lucia coûte 1,20 €. Départ à 15 h 04 pour Venise. Arrivée à 15 h 15. Il y a des trains toutes les 10 mn environ. 

Trajet à pied jusqu’à l’hôtel, beaucoup de monde sur « l’autoroute » Ferrovia-Rialto. 

Arrivée à l’hôtel Bartolomeo à 16 heures. Hôtel bien situé, prix raisonnable, excellent accueil en français. 

Puis préparatifs et départ pour la 1re balade : Piazzeta, riva degli Schiavoni (avec la vision d’une horreur glissant sur la lagune !), Arsenal où nous avons cherché l’étalon vénète (unité mesure des charpentiers qui travaillaient sur les bateaux) qui n’est pas situé à l’extérieur, mais dans l’entrée de l’Arsenal, zone militaire interdite au public. Avons eu le temps de l’apercevoir avant de nous faire expulser par un garde. 

Repas dans bar tenu par des pakistanais ; tout près de San Marco, des boutiques de luxe (Chanel, Hermès, Oméga,…) et de l’église San Moïse. Retrouvailles avec l’infusion camomilla ! 

Dimanche 4 NOVEMBRE – 

Départ de l’hôtel vers 9 h 30 environ. Il pleut, il pleut, l’aqua alta approche… 

Visite de la corte del Remer avec son puits (décoré par F. PINAULT déguisé en balayeur...). 

Remer6

Ensuite théâtre Malibran, ses sculptures byzantines et quartier où vécut Marco Polo, une plaque indiquant l’emplacement de sa maison. 

Puis, église santa Maria del Miracoli édifiée notamment avec des marbres en façade provenant peut-être d’un chantier de la basilique San Marco. 

Sommes partis à la recherche de la maison et de l’atelier du Titien visibles sur 2 rues presque face à l’île San Michele. 

Titien4

Bu un petit café sur la fondamenta Nuove dans bar très sympathique et plein de vie. 

A noter qu’à Venise, un expresso debout au comptoir dans un bar coûte autour de 1 Euro (sauf Place St Marc …). Sachant que l’accès aux toilettes publiques revient à 1,50, vous savez ce qui vous reste à faire en cas de besoin. 

Avons vu l’église dei Gesuiti, hyper baroque, avec un baldaquin identique à celui de St-Pierre de Rome. 

Avons fait un petit tour dans le quartier, puis déjeuner chez les Mignonettes (bar pas loin du Rialto où une jolie collection de mignonnettes d’alcools trône dans une vitrine). 

Opération séchage à l’hôtel car les vestes étaient trempées et les plans en lambeaux ! 

Passé le pont du Rialto, une aqua alta débutait. 

Avons visité le campo San Polo, église fermée, vu emplacement d’un canal comblé devant le palais Lorenzo. 

Puis direction l’église des Frari où des travaux de restauration des peintures sont en cours : la madone de Pesaro avec son petit page a été déplacée et l’Assomption se cache derrière des échafaudages. 

Vu la bombe tombée sur l’église en 1918 sans exploser, accrochée à un mur. Tour de l’église et vue sur le cloître fermé au public. 

Direction l’église San Pantalon à la façade inachevée et avec son plafond extraordinaire en trompe l’œil réalisé en 24 ans par Antonio Fumiani (il suffit de mettre une petite pièce dans un boîtier pour l’éclairer – Apothéose de San Pantalon). A voir absolument. 

Maison de l’imprimeur Aldo Manuzio qui a inventé le caractère « italique » (plaque). 

Bien trempés, donc boisson chaudes et paninis près du Rialto (ambiance très agréable). 

Lundi 5 NOVEMBRE 2012 – 

Le ciel bleu et la douceur sont de retour. 

Recherche du café Costarica pas loin de la gare et sommes allés avant saluer la Ca d’Oro. 

Expresso avec carte de fidélité (10 pour 8 €). Sacs de café au sol. 

CostaG

Sommes allés voir la maison du Tintoret près du campo dei Mori.

TintoretG

 

Vu également le palazzo Mastelli et son célèbre chameau (les Mastelli étaient une famille de marchands d’épices). 

MastelliG

Visite de l’église Madonna del Orto avec les peintures du Tintoret (l’adoration du veau d’or portés par 4 peintres, le Titien, le Tintoret, Véronèse et Giorgione, ainsi que la présentation de la Vierge au Temple). 

Direction la Fondamenta Nuove avec détours en raison de l’aqua alta et déjeuner au petit bar d’hier à la serveuse sympathique. 

Nous avons longé la Fondamenta jusqu’à l’hôpital où des travaux de modernisation sont en cours pour 40 millions d’€. Vu entrée service des Urgences. 

Urgences

Porte close de la corte Botera (propriété privée) mais super moment à la librairie Aqua Alta de Luigi Frizzo et ses 2 chats (Dominique et Tigre). Les empilages de livres sont toujours aussi impressionnants, surtout l’un en forme d’escalier sur lequel on peut marcher pour voir le rio qui passe derrière le mur). 

Très bon accueil. Luigi m’a dédicacé sa photo dans le livre « la Venise de Hugo Pratt ». Avons trouvé magnets de Corto Maltese inspirés des « Fables de Venise ». 

Pour voir les photos, cliquez sur le lien:  Luigi-Frizzo-libraire-a-Venise Luigi-Frizzo-libraire-a-Venise

 

Retour sur le campo Zanipolo pour voir l’église toute habillée pour cause de restauration. 

Zanipolo

Petite pause sur les marches de l’hôpital où il ne faut pas rater les graffiti anciens sur les piliers de la porte d’entrée. 

Graffiti

Direction l’église de San Franciso della Vigna où le cloître était fermé pour travaux. Vu quand même le petit Bellini, illuminé pour 0,20 €. 

Nouvelle visite à l’Arsenal avec arrêt à l’Eglise San Martino pour voir les gravures au sol des symboles des outils des ouvriers de l’Arsenal. 

StMartin2

Le 11 novembre est le jour où les vénitiens fêtent Saint-Martin avec un gâteau multicolore représentant Saint-Martin sur son cheval. 

Toujours refus des gardiens de l’Arsenal pour nous laisser voir l’étalon vénète : la marine italienne doit avoir beaucoup de choses à cacher… 

Passage via Garibaldi : repérage de restaurant, recherche du haut-relief représentant une lionne (c’est certainement la seule à Venise)

Lionne2

 

et traversée du parc jusqu’au bassin de St-Marc. 

Vue gâchée par un nouveau monstre « Costaquelquechose » ! 

Petit tour à San Marco pour chercher détails sur la basilique (pilier en marbre rouge et instrument astronomique rudimentaire). Pas facile car il fait déjà nuit. 

Colonne1

Sur le campo des Petits Lions sur le côté gauche de la basilique, le sarcophage de Daniel Manin, héros vénitien de la lutte contre les autrichiens. 

Piazetta, place St-Marc et repas léger chez des pakistanais pas très souriants ! 

Mardi 5 NOVEMBRE – 

Petit salut à la plaque d’Elena CORNARO. 

Tentative de visite du hall de la Mairie mais refoulement poli. Avons vu une œuvre à base de forcole. 

Pour cause de mal aux pieds et au dos, nous avons pris le vaporetto au prix de 18 € pour 12 heures, du Rialto à l’Arsenal. 

Promenade jusqu’à San Pietro di Castello. Visite de l’église à 3 € où nous avons vu le « trône de St-Pierre » en marbre avec inscriptions arabes, versets du Coran et étoile de David, une mosaïque romaine dans une chapelle, quelques tableaux. 

StPierre

Petite pause sur un banc et au soleil face au campanile penché et retour par le pont qui est dans Fables de Venise du H. PRATT (page 35). 

Repas pas très loin de l’Arsenal dans restaurant tenu par des pakistanais : sardines avec oignons confits (délicieux), polenta et panacotta à la menthe. 

Reprise du vaporetto jusqu’à Santa Maria de la Salute : étape obligatoire à la pointe de la Douane avec statue du jeune homme à la grenouille maintenant malheureusement sous cloche. Moins de charme. 

Dogana3

Passage et bonjour chez M. PASTOR très occupé et peu bavard. Nous l’avons laissé à la découpe d’une forcola. 

SPastor

Pause à San Vio sur un banc en bordure du canal, puis reprise du vaporetto jusqu’à San Toma. 

Petit tour dans le quartier et reprise du bateau jusqu’à l’Académie. 

Palais Franchetti difficile d’accès pour cause d’exposition payante. 

Entrée dans l’église San Stefano avec son plafond en carène de navire. Nous avons vu sur la façade une plaque ancienne avec diverses interdictions. 

Interdictions

Visite habituelle du Bovolo toujours en cours de rénovation (mais qui s’achève) et envahi de groupes de touristes. 

Au retour, nous avons appris la fermeture définitive de la poste historique de Venise -Fondaco dei Tedeschi- rachetée par Benetton pour en faire un centre commercial. Quand ?..., et surtout comment ! 

Petit casse-croûte léger et camomille ! 

Mercredi 6 NOVEMBRE – 

C’est le dernier jour et Obama est réélu ! 

Pris le pont du Rialto et petit tour sur le marché où le poisson paraît relativement cher, mais où les fruits et légumes ont un bon rapport qualité-prix et aspect attrayant. 

Vue église San Giacomo dell’Orio, accès difficile en raison d’obsèques, mais vu quand même la colonne de marbre vert. 

Sur le chemin, avons bu un café dans un petit bar tout étroit, à 0,75 €. 

Quartier très agréable, jolie place au soleil et des cheminées originales sur les toits. 

Direction de la gare : vu l’église San Simeon qui est désaffectée et fermée. 

Re-pause au jardin Papadopoli et descente vers campo San Margherita où nous sommes arrivés « par hasard ». 

Quartier très jeune, beaucoup d’étudiants et pause casse-croûte dans un bar sympa. 

Passés devant le palais arménien Zenobio sur la route de San Nicolo dei Mendicoli (église fermée) tout près de l’université d’architecture (anciens bâtiments d’une filature de coton). 

Ensuite, visite de l’église de l’archange Raphaël et du petit Tobie.

AnzoloRafael2

 

Accueil très sympa par un sacristain qui a ouvert des rideaux afin d’éclairer des peintures. En dessous de l’orgue, un tableau retrace l’épopée de Tobie, de son poisson et de son chien. Quartier calme et très agréable, à découvrir absolument. 

Pour profiter du soleil, nous avons pris les Zattere depuis San Basilio jusqu’à I. Gesuati. 

Passage à Sant Agnese, à noter les arcades enterrées. 

Repassés sur le pont de l’Académie et ses cadenas,

Cadenas2

puis l’église San Stefano et le Bovolo, encore visité par des touristes… 

Tour à San Marco. 

Tentative pour apercevoir Clara, le rhinocéros de la basilique Saint-Marc, mais passage au pas de charge et accueil nullissime d’un gardien. Mosaïque probablement cachée par des tapis dans la chapelle St- Isidore, fermée.

 

Retour à l’hôtel par le chemin habituel, mais rue barrée suite à l’éclatement d’une conduite d’eau et présence des pompiers, des carabiniers et d’un ouvrier.

 

Petite pizza à la cantine des Mignonettes, accueil sympa.

 

Retour à l’hôtel pour préparer les valises et les souvenirs…

 

Jeudi 8 NOVEMBRE –

 

No comment.........................


Vous pouvez voir plus de photos en cliquant sur le lien: Venise-novembre-2012 Venise-novembre-2012

Il y a aussi des photos plus anciennes sur le lien: Ca d'Oro Ca d'Oro 

et il y en a d'autres ici:  venise-janvier-2012 venise-janvier-2012

Partager cet article

Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de bernardlefebvre.over-blog.com
  • : venise et le reste
  • Contact

Recherche