Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 16:58

Comment comprendre le présent et préparer l'avenir si on ne connaît pas le passé ?

 

Dans cet ouvrage d'un peu plus de 200 pages, d'une lecture aisée, Christian CHAVAGNEUX, rédacteur en chef-adjoint au mensuel "Alternatives Economiques", analyse quelques crises financières historiques : la spéculation sur les tulipes au 17e siècle en Hollande, la banque de Law en France au 18e siècle, la panique de 1907 aux USA et, bien entendu, la crise de 1929 et celle des subprimes tout récemment.

 

L'auteur explique ce qu'est une crise financière, analyse les causes de son déclenchement et détaille les réponses qui ont été apportées dans l'histoire pour tenter de s'en sortir.

 

Bien entendu, il propose une grille d'analyse et des amorces de solution : maîtriser les innovations, réguler les produits dérivés, mettre en place une gouvernance mondiale de la finance, surveiller les bulles financières, contrôler les banques, éradiquer les paradis fiscaux, etc...

 

En conclusion, il invite les dirigeants économiques et politiques à étudier l'Histoire. Ils s'apercevront alors que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets et que des solutions sont possibles à condition d'avoir la volonté politique de les mettre en oeuvre, comme l'avait fait, en partie, Roosevelt après la crise de 1929, mais la cupidité des hommes paraît sans limite.

 

Une brève histoire des crises financières - Des tulipes aux subprimes - Christian CHAVAGNEUX - Editions La Découverte. 16,50 €

 

Le 10 décembre 2011

 

Bernard LEFEBVRE.

 


 


 

 

 


 


Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com - dans Economie
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 12:35

Après le "manifeste des économistes atterrés", ces derniers récidivent et ont publié en mai 2011 un ouvrage intitulé: 20 ans d'aveuglement, l'Europe au bord du gouffre.

 

Plutôt que de vous faire un résumé partiel et partial, je préfère recopier la quatrième de couverture:

 

""Chères concitoyennes, chers concitoyens européens, les politiques que nous avons suivies depuis l'Union monétaire nous ont conduits au bord du gouffre. Aujourd'hui, le moment est venu de faire un grand pas en avant..."

 

Tel est le discours des dirigeants européens à leur peuple. Le Pacte de stabilité s'est révélé inapplicable et nocif. Mais le Pacte pour l'euro, qui lui succède, en aggrave la logique de répression salariale et budgétaire. La finance a provoqué la crise économique et l'explosion des dettes publiques, mais les gouvernements de la zone euro et la Commission veulent donner toujours plus de gages aux marchés. Comme la Grèce, l'Irlande, le Portugal, tous les pays européens doivent se ranger à une austérité brutale. Dans tous les pays ces politiques nourrissent nationalismes et xénophobie.

 

Les economistes atterrés, avec leur "Manifeste", ont montré que d'autres politiques sont possibles en Europe. Ils persistent et signent. Alors que l'Irlande illustre jusqu'à la caricature comment faire payer par le peuple les dérives des banques, l'Islande essaye avec un certain succès une autre voie. L'émission d'emprunts européens, de nouvelles ressources fiscales, la coordination des politiques économiques pour un autre développement, la réforme de la BCE, la restructuration des dettes publiques sont autant de pistes que les économistes atterrés mettent en débat.

 

L'Europe sera sociale, écologique et solidaire ou ne sera pas"

 

Bonne lecture et bons débats.

 

Editions LLL Les liens qui libèrent. 8,50 euros 

 

 

Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com - dans Economie
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 11:47

Cet ouvrage a été publié il y a près d'un an mais reste de plus en plus d'actuualité. Les signataires, économistes d'origine et de fonctions variées, analysent les dettes et la crise en Europe. Ils pointent 10 "fausses évidences" et proposent au débat 22 mesures pour sortir de l'impasse.

 

Ce n'est pas un catéchisme, mais une proposition de débat. Qu'en pensent les canditats socialistes?

 

Faisse évidence n°1 : "les marchés financiers ont efficients"

 

Fausse évidence n°2: "les marchés financiers sont favorables à la croissance économique"

 

Fausse évidence n°3: "les marchés sont de bon juges de la solvabilité des Etats"

 

Fausse évidence n°4: "l'envolée des dettes publiques résulte d'un excès des dépenses"

 

Fausse évidence n°5: "il faut réduire les dépenses pour réduire la dette publique"

 

Fausse évidence n°6 "la dette publique reporte le prix de nos excès sur nos petits-enfants"

 

Fausse évidence n°7: "il faut rassurer les marchés financiers pour pouvoir financer la dette publique"

 

Fausse évidence n°8: "l'Union européenne défend le modèle social européen"

 

Fausse évidence n°9: "l'euro est un bouclier contre la crise"

 

Fausse évidence n°10: "la crise grecque a enfin permis d'avancer vers un gouvernement économique et une vraie solidarité européenne"

 

Je vous laisse le soin de lire les développements et prendre connaissance des propositions dans ce court ouvrage (60 pages).

 

Manifeste d'économistes atterrés, éditions LLL Les Liens qui Libèrent. 5,50 euros

 

4-9-2011 

Bernard Lefebvre

 

Repost 0
bernardlefebvre.over-blog.com - dans Economie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de bernardlefebvre.over-blog.com
  • : venise et le reste
  • Contact

Recherche